Ami(e)s sporti(ve)fs cet article peut être pour toi! Alors prépare toi à lire ces quelques mots.

Oui oui aujourd’hui nous allons parler de votre objet préféré qui lui même est associé à votre sport préféré. Mais si vous savez, il est rond et il roule.

Allez un petit effort vous l’appelez baballe faîtes fonctionner votr………censure

Afin d’éviter de heurter un potentiel lectorat, l’auteur de ce post a choisi de s’autocensurer sur ce paragraphe empli de second degré. Bien sûr, nous savons que les sportifs comprennent le second degré. C’est pas comme les femmes sportives euh… ok je m’égare donc voilà on oublie il ne s’est rien passé. Merci de passer à la suite.

Tout en restant dans le monde de la figurine, une jeune société anglaise s’est lancée en février 2014 dans la création d’un nouveau jeu de sport. Pour cela, rien de tel que de passer par kickstarter. La campagne a très vite été un succès et pour une petite société comme elle, le jeu a su séduire. Une des grandes forces de ce nouveau titre est la qualité proposée des figurines liées aux différentes équipes.

Un aperçu du jeu

maxresdefault

Mais avant de partir dans les détails, parlons du jeu lui-même. Guild Ball vous propose de simuler des matchs de football. Oui le vrai. Celui que l’on joue devant des millions de personnes grâce à la petite lucarne lobotomisante. Le sport qui attire le plus de joueur de par le monde et qui fait plus d’entrées que le Pape.

Je vois déjà que ça intéresse certains. Pour ceux qui, comme moi (vous l’avez senti non?), ne sont pas très fada de ce sport, ne partez pas tout de suite. Le meilleur arrive.

Donc ici, on reprend les principes et les règles de ce sport. MAIS! et c’est un « mais » de grand taille. On ne va pas avoir de belles figurines de footballeurs célèbres et encore moins de choses leur ressemblant. Guild Ball se passe en effet dans un univers fantastique médiéval. Et qui dit fantastique médiéval?  Eh bien non pas de nains, d’orcs ou de choses moches comme les elfes. On est dans de l’humain. Mais de l’humain qui n’aime pas se faire marcher sur les pieds et encore moins se faire chipper la balle. Oui on est dans de l’humain du vrai!

Vous l’avez donc bien compris. Les joueurs de Guild Ball sont pas là pour beurrer les tartines (petite dédicace). Les gars (et les demoiselles) de ce sport sont là pour gagner et pour eux, tous les coups sont permis.

19807-guild-ball-a4-rulebook-500x400

Les règles sont simples mais en même temps bourrées de bonnes idées. Je vous invite d’ailleurs à aller les lire. Depuis sa sortie, le jeu a d’ailleurs reçu un accueil joueur des plus enjoués. On peut le dire à ce niveau c’est un succès.

Sans pour autant partir dans de la complexité inutile, le jeu offre des choix et une profondeur ludique assez importante. Chaque faction est idéalement équilibrée et offre un look vraiment alléchant. De plus, nous sommes dans de l’escarmouche sportive, donc une dizaine de figurines au grand maximum suffisent.

Pour l’instant, il n’est disponible qu’en anglais, mais lors du KS, les auteurs ont promis juré qu’il serait traduit en français (sans dire l’année).

Les factions

Dans la saison 1 (une deuxième est en précommande), on en dénombre huit. Je vais vous les présenter avec un petit avis personnel (qui peut ne pas être au goût de tous).

alchemists

La Guilde des Alchimistes

Utilisant potions et force de projection, cette faction est forte en milieu de terrain et peut avoir un réel plus lors du contrôle du terrain. Ils possèdent pas mal de combos.

brewers

La Guilde des Brasseurs

Concrètement, ce sont les bourrins du jeu. Imposant, capable de repousser l’adversaire, ils ne rigolent pas sur le terrain. La ruse c’est pas leur fort mais en même temps ils laissent peu de temps aux autres pour le faire. Assez lent, ils se rattrapent avec une frappe à distance.

butchers

La Guilde des Bouchers

Les bouchers aiment le sang. Ils font pas mal de dégâts bruts. Ce sont peut être parmi les équipes les plus simples à manier pour un débutant. Ils possèdent des combos relativement simples à mettre en place tout en offrant une bonne résistance.

engineers

La Guilde des Ingénieurs

Ils aiment utiliser leurs objets et gadgets pour prendre possession de la balle tout en s’assurant le contrôle du terrain. Ils excellent en milieu de terrain. Leur grande force réside dans la maîtrise de leur instrument pouvant ainsi agir à distance.

fisherman

La Guilde des Pêcheurs

La faction la plus défensive du jeu. Très rapide, leur jeu se fait beaucoup sur le positionnement et le déplacement. Si on ne fait pas attention, ils peuvent très vite marquer. Par contre, moins résistante que les autres, cette faction demande une gestion des forces importante.

masons

La Guilde des Maçons

Il s’agit de la faction la plus flexible du jeu ce qui peut la rendre parmi les plus difficiles à jouer. Il faut sans cesse être capable de s’adapter aux évènements. Idéal pour les opportunistes qui savent voire l’avenir.

morticians

La Guilde des Croque-Morts (?)

La faction la plus fourbe et retors du jeu. Les pièges sont leurs spécialités. Moins costaud que d’autres, moins rapides, il faut cependant y faire attention car si ils ont l’occasion de préparer leurs jeux cela peut faire mal.

union

La Guilde de l’Union

Dans l’univers de Guild Ball, l’Union est ce qui s’apparente au regroupement de tous les syndicats (pour le meilleur et pour le pire). Leur faction se compose surtout d’individualités. Chaque joueur possède ses forces et ses faiblesses. Il faut bien connaître son équipe et savoir qui jouer quand.

Les figurines

Guild Ball a su offrir un monde nouveau, une bouffée de fraîcheur dans le jeu de figurine sportif. Il est dur de s’imposer dans ce style surtout avec le fantôme de Blood Bowl qui hante toujours ces lieux. Mais en prenant parti de prendre le football comme référence et d’y incorporer ce qui faut de violence et d’univers soigné, Guild Ball a les capacités pour s’imposer ou en tout cas pour offrir un jeu différent et très fun.

fangtooth brewer

Simple, nerveux, le jeu tient ses promesses. Et on peut y ajouter la qualité des figurines. Car dans un jeu de figurines, celles-ci tiennent une place plus qu’importantes.

guild ball 2
Exemple de peinture trouvé sur le net.

Les anglais ont réussi leur pari. Les figurines sont non seulement détaillées mais vraiment jolies. Leur look assez unique leur donne un certain cachet.

En métal et en morceaux (en tout cas pour certaines), elles se montent assez facilement et nous donnent peu de travail au niveau ébarbage. Je vous laisse voir les open the fig’ qui viendront dans ces quelques jours. Vous verrez la figurine directement sortie de la boîte.

carte

Une saison 2 est prévue prochainement et normalement sans le passage via Kickstarter. Le prix sans être peu cher n’est pas non plus exorbitant. Le matériel est vraiment bon et le jeu l’est aussi. Moi qui n’aime pas le foot, j’ai tout de suite accroché. N’hésitez pas à aller jeter un œil sur leur site, vous y trouverez tout ce qui faut sur le jeu (règles, profil, cartes…).

Alors… What else?

Y jouer (hein Jégé)…



Open the fig’ Brasseurs

Open the fig’ Morticians

Publicités

2 réflexions sur “Guild Ball : de l’escarmouche footballistique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s